Géraldine Dubois Barioz, vigneronne à 40 ans

Un article rédigé par | 504
Géraldine Dubois Barioz : Face b
Géraldine Dubois Barioz décide à 40 ans de changer de vie et devient vigneronne à Calce dans les Pyrénées-Orientales. C'est ainsi que naît Face B !

Géraldine Dubois Barioz, vigneronne à 40 ans

576 384 Bérangère Amestoy

Géraldine Dubois Barioz fait partie de ces Femmes qui ont tout plaqué pour vivre leur passion pour le vin.

Originaire de Lyon, formée à la viticulture et à l’œnologie en Bourgogne, Géraldine décide à 40 ans de devenir vigneronne à Calce dans les Pyrénées-Orientales pour produire ses propres vins. Rencontre avec Géraldine.

Cave de Face B à Calce (Pyrénées-Orientales).

Les rouges sont vinifiés en cuve béton et les blancs en cuves inox. Un espace de dégustation est aménagé au fond de la cave.

2017 est son deuxième millésime, et quelle aventure !

10 années passées au sein de l’industrie pharmaceutique, un déménagement en Bourgogne ont entraîné la reconversion de Géraldine.
Son BPREA viticulture œnologie décroché à Beaune en poche, Géraldine passe 2 années à vinifier au sein d’un petit négoce à Nuits-Saint-Georges.

Puis en 2016, c’est le grand départ pour Calce dans les Pyrénées-Orientales pour créer son domaine en association avec Séverin, à côté de grands noms (Gauby, Padié, Pithon…) : Face B était né.

3,5 hectares de vignes en cépages traditionnels blancs (Macabeu, Grenache blanc et gris, Muscat petit grain) ; les rouges sont élaborés à partir d’achat de raisins en bio – Syrah, Grenache noir, Carignan – et Cinsault pour le rosé.

Calce : le choix de cœur de Géraldine

Calce (Pyrénées Orientales)

Calce (Pyrénées Orientales) offre une diversité de terroirs unique.

« C’est l’amitié qui m’a fait découvrir ce magnifique village, il y a quelques années déjà. Ce village, perché au bout d’une route qui ne mène nulle part ailleurs, a une histoire viticole ancienne« : le choix de Géraldine de s’installer à Calce n’est pas du tout le fruit du hasard.

Le territoire des Pyrénées-Orientales, et plus particulièrement le village de Calce, lui est apparu très vite comme une évidence.

La richesse des paysages, la grande variété des terroirs et surtout le talent, le dynamisme, l’esprit d’entraide des vignerons calcetais l’ont naturellement dirigée vers ce village unique.

« J’ai découvert les vins formidables des vignerons de Calce, d’une grande finesse et d’une élégance qui n’ont rien à envier aux autres régions, même les plus réputées ! Si ces vins existent, c’est bien entendu grâce au talent des vignerons mais aussi et surtout grâce au remarquable terroir de Calce« , témoigne Géraldine.

En effet, outre la beauté des paysages et la douceur de vivre, Calce offre une diversité de terroirs unique. Situés à 300 m d’altitude, les terroirs composés de calcaires, de marnes et de schistes s’étirent entre la mer Méditerranée et les montagnes qui l’encerclent (Pyrénées, Corbières).

Des cépages patrimoniaux, une viticulture durable et holistique

Macabeu - Face B

Jeune vigne (30-35 ans) de Macabeu en coteaux sur marnes calcaires.

Le Domaine Face B est composé de 3,5 hectares de vignes sur le territoire de Calce. Les parcelles sont composées de Macabeu (photo), Grenache blanc et gris et Muscat petit grain, cépages blancs autochtones du Roussillon. Ses vignes sont en conversion vers l’agriculture biologique.

La plus grande partie des travaux à la vigne est réalisée à la main : en automne, léger griffage du sol et semis d’engrais verts (pois, moutarde…) qui favorisent la croissance des racines, l’absorption des nutriments, les échanges gazeux et la gestion en eau, taille en hiver, traitements (uniquement avec des produits certifiés en agriculture biologique) au printemps et vendanges en été (elles ont débuté cette année le 31/07 pour se terminer le 19/08).

« Notre philosophie tend à réduire au maximum l’empreinte carbone de notre activité professionnelle. Le travail est plus long certes, mais tellement plus satisfaisant. », souligne Géraldine.

Rituel chaque matin : Géraldine nourrit Bianca (ânesse), Yoshi (ânon né le 19/08/2017, dernier jour des vendanges) et Olga (sa jument noire)

Seul le travail du sol est réalisé aujourd’hui mécaniquement. Toutefois, passionnée par les chevaux (et la race équine en général) et soucieuse de réduire au maximum l’empreinte carbone de son activité professionnelle, Géraldine projette à court terme de labourer les sols avec Olga (photo), sa jument.

La vinification est également biologique : levures indigènes, aucun intrant œnologique, utilisation raisonnée des sulfites.

Les vins de Géraldine et de Séverin

En complément de sa gamme existante – Peaux rouges (rouge), Engrenaches (blanc), Georges et Jacques (son rosé d’automne et de printemps, mais aussi surnom de sa caravane qui accueille son bureau) et Pif Paf (Blanquette de Limoux non dosée) -, Géraldine  proposera courant 2018 deux nouvelles cuvées haut de gamme en blanc et en rouge – mono-cépage – aujourd’hui en cours d’élevage en vieux demi-muids.

Où rencontrer Géraldine et suivre son actu ?

Face B, Calce (Pyrénées-Orientales)

Pour sûr dans sa cave, 19, route d’Estagel à Calce et dans ses vignes – lorsqu’elle n’est pas sur les salons ou en tournées commerciales -.
Sur la plage de Canet-en-Roussillon, pour des moments de détente en famille, où Géraldine s’initie au surf avec son fils.

A découvrir également les photos de la cave et les vignes de Géraldine… et aussi quelques photos de Jean-Philippe Padié, son voisin de cave.

Note de l’auteure : Cet article a été repris sur le blog de Women Do Wine : Créée en octobre 2017, Women Do Wine est une association internationale de femmes liées par la passion du vin. Réunissant vigneronnes, sommelières, cavistes, passionnées, journalistes, blogueuses… L’association a pour mission de mettre en lumière les femmes sous-représentées médiatiquement dans le monde du vin.