#Portrait | Domaine du Vent Terral, les Corbières Maritimes au cœur

Un article rédigé par | 338
Emmanuel PALA reprend en 2017 les vignes familiales pour créer à Sigean le domaine du Vent Terral, du nom occitan du Cers, vent dominant du Nord-Ouest. ©Bérangère Amestoy

#Portrait | Domaine du Vent Terral, les Corbières Maritimes au cœur

1024 768 Bérangère Amestoy

Dans la famille PALA-VACQUIER, on naît vigneron depuis plusieurs générations. Emmanuel, la trentaine, a repris les vignes familiales en 2017 pour créer sa cave particulière, le Domaine du Vent Terral, du nom occitan du Cers, vent dominant du Nord-Ouest.

Situé en Corbières Maritimes, son vignoble conduit en agriculture biologique, s’étend sur 10 hectares morcelés en une dizaine de parcelles à la fois plantées en plaine et en coteaux autour du village de Sigean. Le vigneron élabore aujourd’hui uniquement des Rouges. Rencontre avec Emmanuel PALA.

Emmanuel PALA, vigneron propriétaire du Vent Terral, domaine en culture biologique à Sigean, Corbières Maritimes. ©Bérangère Amestoy

 

« Le vin est un être vivant qui possède sa propre dynamique et c’est en cela qu’il nous étonne. Car un vin de cœur ou de passion est sans doute plus intéressant qu’un vin de tête où prédominent le calcul et la technologie. »

 

 

La typicité affirmée du terroir des Corbières Maritimes

Âgées en moyenne de 60 ans pour les Mourvèdre, Syrah et Grenache à 115 ans pour les Carignan, les vignes plantées en plaine et en coteaux se situent autour du village de Sigean. Etang de Bages-Sigean, Vallée de la Berre, Penchants de Laval offrent de magnifiques panoramas sur le massif des Corbières et la mer Méditerranée.

Sols de cailloutis à prédominance de quartzite. ©Bérangère Amestoy

Sols de cailloutis à prédominance de lydienne. ©Bérangère Amestoy

Exposés Sud, Sud-Est, les ceps bénéficient d’un ensoleillement maximal et s’épanouissent sur des sols variés tant du point de vue topographique (terrasses de cailloutis, penchants, cuvettes, vallées…] que géologique où prédominent calcaires [quartzite (photo de gauche) et de lydienne (photo de droite)] et marnes.

Le vignoble est balayé pendant près de 200 jours par an par le Cers. Ce vent du Nord-Ouest joue un rôle prédominant pour l’état sanitaire de la vigne en accélérant l’évaporation de l’eau au niveau des sols et de la plante, la protégeant ainsi naturellement des maladies.

 

Respect de la nature

Après avoir décroché son BPREA viticulture-œnologie au lycée agricole de Narbonne il y a quelques années, Emmanuel PALA, la trentaine, décide de s’installer à Sigean en tant que vigneron indépendant en agriculture biologique. Emmanuel s’applique à produire un vin le plus sain possible en respectant la nature.

A la vigne

« Nous avons arrêté les labours pour favoriser l’enherbement naturel. Nous amendons les sols avec des engrais verts, du marc de raisin et du fumier de cheval. »

Aucun herbicide, aucun OGM, ni pesticide est utilisé. Nous privilégions la taille douce (*) de la vigne. La préservation de la vie des sols, la faune et de la flore est essentielle au maintien de l’écosystème. Moutarde, fève, vesce et avoine sont plantées entre les rangs des vignes afin de stimuler la vie microbienne des sols et favoriser la biodiversité.

A la cave
Une fois les raisins vendangés à la main et entrés en cave, les raisins entiers sont entreposés dans des cuves inox d’une vingtaine d’hectolitres, sous atmosphère étanche de gaz carbonique pendant une semaine à dix jours. Cette macération, dite intrapelliculaire, libère des arômes de fruits rouges sous la pression constante du gaz carbonique.

Les raisins sont ensuite décuvés, foulés au pied afin que l’extraction des jus se fassent tout en douceur puis lentement pressurés.

La vinification est biologique, aucun intrant œnologique, les vins sont non collés, légèrement filtrés et une dose très limitée de soufre (inférieure à 30 mg/l) est ajoutée lors de la mise en bouteille.

Les vins d’Emmanuel

Quatre cuvées très typées Corbières composent la gamme d’Emmanuel PALA. De gauche à droite : Les Vieux Murs ; Lydienne ; Quartzite ; Le Bois de Fer. © Bérangère AMESTOY

Emmanuel élabore quatre rouges très typés Corbières, à la fois puissants et chaleureux alliant une grande fraîcheur en bouche grâce à la macération carbonique :

  • Les Vieux Murs, pur Mourvèdre ;
  • AOP Corbières Lydienne et Quartzite, du nom des roches sédimentaires qui composent les terrasses de cailloutis où sont plantés les ceps de Mourvèdre et de Grenache. Lydienne, assemblage de Mourvèdre (majoritairement), vieux Grenache et Carignan ; Quartzite, assemblage Syrah, Carignan, Grenache.
  • Le Bois de Fer (l’un des autres noms du Carignan), pur Carignan.

ainsi qu’une cuvée de Carignan Grenache (assemblage des millésimes 2017 et 2018) sans sulfites ajoutés disponible en BIB de 3l en vente uniquement au caveau.
Seront également commercialisés prochainement, un vin doux naturel, 100 % Grenache ainsi qu’une micro-cuvée en Blanc issue d’un assemblage de Grenache Gris et de Grenache Blanc.

Des projets plein la tête

Viticulture holistique
D’ici quelques années, Emmanuel PALA souhaite développer la polyculture-élevage sur son domaine en y faisant pâturer des brebis.

« Le végétal, le minéral, l’animal et l’humain forment un tout symbiotique. »

Il s’agit d’enrichir, de diversifier et d’équilibrer la présence de chaque règne afin qu’ils jouent pleinement leurs rôles.

Bienvenue au caveau
Emmanuel a pour projet de bâtir une guinguette attenante au caveau.
L’idée ? Proposer aux hôtes la dégustation des vins du domaine accompagnés de produits locaux et bio dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Où rencontrer Emmanuel et déguster ses vins ?

Dans sa cave, 72 avenue de Port-La-Nouvelle, à Sigean.
Tél. 07 69 63 15 65 | contact@vent-terral.wine | Le suivre sur Instagram

Et chez quelques commerçants sigeanais :

Lexique

(*) Taille douce de la vigne
Emmanuel Pala s’est formé à la taille douce de la vigne auprès de Marceau Bourdarias.
« La taille douce contribue à diminuer la pression parasitaire, faciliter les travaux sur la vigne, améliorer la qualité du raisin et pérenniser les ceps. » Marceau Bourdarias