La Chine monte en gamme

Un article proposé par | 97
Le domaine Helan Qingxue a conquis une notoriété mondiale en 2011 lorsque son cabernet a raflé le premier prix du concours international Decanter. Crédits photo Les Echos

La Chine monte en gamme

1000 354 Bérangère Amestoy

La province du Ningxia, au centre de la Chine, compte désormais une centaine de vignobles. Soutenus par les autorités locales, ils mettent l’accent sur la qualité et essaient de changer la mauvaise image du vin chinois à l’heure où de nouveaux consommateurs bousculent le marché.

« Nous ne sommes qu’au début de l’histoire et il y a encore beaucoup de marge de progression, mais il faut s’attendre à ce que nos enfants boivent du vin chinois », croit fermement Baudouin Havaux. Pour Jancis Robinson, il ne fait aucun doute que la Chine sera un jour en mesure d’égaler d’autres grands vignobles, comme la Napa Valley californienne. Et de prendre pour exemple le domaine Ao Yun, niché sur les contreforts de l’Himalaya, où LVMH élabore un vin rouge qu’il entend hisser parmi « les plus grands du monde ». L’avenir du vin chinois passe aussi par la conquête de nouveaux terroirs. »

Cet article vous intéresse ? Cliquez sur le lien ci-après :
www.lesechos.fr 07/09/2018 | le grand bond en avant du vin chinois