De profundis gustatibus, petit (mal) traité de dégustation de Olivier Grosjean (Epure)

Un article proposé par | 33
Ce petit [mal]traité de dégustation n’est pas destiné à apprendre l’art et la manière de déguster, il y a suffisamment d’ouvrages autrement plus sérieux sur le sujet pour cela

De profundis gustatibus, petit (mal) traité de dégustation de Olivier Grosjean (Epure)

250 455 Bérangère Amestoy

Ce petit [mal]traité de dégustation n’est pas destiné à apprendre l’art et la manière de déguster, il y a suffisamment d’ouvrages autrement plus sérieux sur le sujet pour cela. Il pourrait, par contre, simplement aider à jeter les bases d’un exercice périlleux lorsqu’il n’est pas suffisamment préparé. 

 

Où l’acheter ?
www.epure-editions.com | De profundis gustatibus

 

A propos de Olivier Grosjean

Olivier Grosjean, amateur oenophile depuis son plus jeune âge, élevé à la cancoillotte et au bon vin d’Arbois, terroiriste jurassique naturiste et hédoniste pur jus, gynécologue à ses heures perdues, est un authentique autodidacte de la dégustation qui a appris tout ce qu’il sait à l’école buissonnière du vin. Quand il ne déguste pas, il aime à chatouiller de sa plume l’establishment du monde du vin, sur son blog, celui d’Olif, pseudonyme initialement destiné à ne pas passer pour un ivrogne auprès de sa clientèle. Qui d’autre que lui pouvait aussi bien [mal]traiter un si beau sujet que celui de la dégustation ? La question mérite néanmoins d’être posée.

Co-auteur de Tronches de vin. Le guide des vins qu’ont d’la gueule

 

#leblogdolif #deprofundisgustatibus
Retrouvez en podcast sur France Culture, les Mitonnages de Jacky Durand consacrés à Olivier Grosjean à l’occasion de la sortie de son opuscule « De profundis gustatibus », sous-titré « Petit (mal) traité de dégustation » publié aux éditions de l’Epure.
www.franceculture.fr 21/10/2017 | Les mitonnages de Jacky