Le marketing du vin rosé menace les robes plus foncées

Le marketing du vin rosé menace les robes plus foncées

Un article proposé par | 30
La majorité des consommateurs de vins qui vont chez un caviste, font de la couleur un critère de sélection Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Le marketing du vin rosé menace les robes plus foncées

805 453 Bérangère Amestoy

À la mode depuis une quinzaine d’années, le rosé clair s’impose pour devenir un gage de qualité aux yeux de consommateurs au point de devenir une nouvelle norme pour les viticulteurs.

Les consommateurs y voient souvent un gage de qualité. L’affirmation si courante «plus un rosé est clair, meilleur il est» pourrait à terme tuer leurs autres robes de ce vin. Car la plupart des professionnels n’hésitent pas aujourd’hui à modifier leur méthode de production pour surfer sur cette mode et vendre davantage. «Nous le constatons l’éclaircissement du rosé depuis vingt ans», explique Gilles Masson, directeur du Centre de recherche et d’expérimentation sur le vin rosé. À ce titre, il analyse plus de mille vins par an venus du monde entier. Selon lui, le nombre de robes de vin rosé auraient déjà été divisées par deux au cours de la dernière décennie.

 

Cet article vous intéresse ? Cliquez sur le lien ci-après :
www.lefigaro.fr 17/08/2017 | Le marketing du vin rosé menace les robes plus foncées

 

Lire aussi

La couleur du rosé : du rose léger au rouge clair…